Guide de survie pour jeune maman débordée

Depuis que je suis rentrée de la maternité, ma vie a pas mal changé (sans déconner ?) et je n’ai plus beaucoup de temps à me consacrer… Les premières semaines ont été très compliquées, j’avais littéralement l’impression qu’un tsunami était survenu dans ma vie. Il a donc fallu que je m’organise un peu pour ne pas me laisser envahir et retrouver un semblant de vie « normale ».

Entre le ménage, le rangement et les lessives accumulées pendant le séjour à la maternité, il y a tant de choses à faire qu’on ne sait pas par où commencer. Et puis rapidement on se rend compte qu’il y a des choses essentielles dont on ne va pas pouvoir se passer. On se retrouve donc chez soi, complètement crevée et coincée avec son bébé. On se remet à peine de son accouchement qu’il faut déjà tout gérer. Heureusement ma sœur étant déjà passée par là à deux reprises, elle s’est montrée de bon conseil. Ainsi, le lendemain de mon retour à la maison, elle s’est proposée d’aller en ville faire quelques emplettes pour moi (des tenues d’allaitement) et le bébé (des pyjamas) ; elle a joué à merveille son rôle de personal shoppeuse allant même jusqu’à faire les échanges pour problème de taille après les essayages à la maison.

 Je suis toujours une accro du shopping mais il m’est désormais difficile de courir faire les boutiques avec un nourrisson qui se met à hurler sans prévenir et qui réclame à manger toutes les deux à trois heures environ (on sait de qui il tient ce gourmand). Heureusement, les boutiques en ligne sont là (merci H&M et Zara) et puis je peux toujours compter sur Sézane pour m’en mettre plein les yeux et vider mon porte-monnaie le temps d’une tétée.

Moi qui étais une véritable Bree Van de Kamp, je serais bien triste de ne plus pouvoir faire de pâtisserie alors que je suis en congé mater et que je reste à la maison H24… Du coup, je me rabats souvent sur des recettes simples, rapides et faciles à réaliser (un gâteau au yaourt aromatisé fait souvent l’affaire), voire même des recettes qui ne nécessitent pas de cuisson (je ne me lasse pas des Bounty maison notamment), histoire de ne pas courir dans toute la maison avec un bébé accroché au sein pour aller éteindre le four ! J’utilise également très souvent ma machine à pains pour nous préparer de délicieuses brioches ainsi que du pain au lait fait maison.

De même, j’ai complètement abandonné l’idée de porter des fringues repassées, surtout quand je suis chez moi : je tourne avec une dizaine de tee-shirts que je porte à peine lavés et séchés et j’enfile mon jean lorsque je l’enlève du tancarville. Je fais régulièrement des lessives pour ne pas me laisser envahir par un tas de linge plus haut que mon bac à linge sale. Sinon, j’ai cru à un moment que j’allais devenir folle quand j’ai réalisé que je changeais mon bébé pour la troisième fois de la journée et que je n’avais plus de place pour faire sécher ses vêtements mais heureusement mes parents ont eu la merveilleuse idée de nous offrir un sèche-linge (je bénis l’inventeur de cette machine formidable).

J’ai aussi appris à lâcher prise et à accepter de ne pas toujours être sur mon 31, surtout que je passe la plupart de mon temps à la maison. Alors oui je me maquille beaucoup moins souvent mais non seulement je n’ai pas forcément le temps le matin (quand j’ai le temps de me doucher, me crémer et m’habiller, c’est déjà une bonne chose), mais c’est aussi un véritable bonheur le soir venu de ne pas avoir besoin de se démaquiller… J’aimerais pouvoir prendre un peu de temps pour aller me faire masser / épiler / couper les cheveux (aucune mention n’est inutile) mais je préfère encore me reposer quand j’ai un peu de temps libre devant moi.

dessin by Mathou

 Bon allez, sur ce, moi je vais me coucher !

Belle journée 

Publicités

8 réflexions sur “Guide de survie pour jeune maman débordée

  1. NiNie2ailes dit :

    Ahahah ton message me fait bien rire !! Moi aussi je me dis souvent « mais qu'est ce que je ferai sans sèche linge »! C'est une sacrée organisation d'être maman et je t'avoue que même 2 ans et demi après la naissance de ma fille les moments que j'arrive a me dégager pour moi sont le soir après son coucher ou entre la fin du boulot et son retour de chez la nounou !! Je n'ai jamais eu de mamie ou petite sœur à côté de chez nous pour me libérer 1 heure ou 2 et garder ma Mini mais finalement c'est bien ainsi car je ne peux que me féliciter de tout mener de front !!
    C'est ça être une super Maman (une Maman avec une cape et des collants rose quoi !!)

    Bonne continuation à toi !!

    J'aime

  2. Tâche de Douceur dit :

    Merci pour ce super article criant de vérité! Et même quand ce n'est pas le 1er et qu'on échappe à certains pièges de l'inconnu, la fatigue est toujours là, le manque de patience etc. Mais heureusement ce n'est qu'une question de temps… Bientôt tout va s'organiser, et la vie recommencer… Mais cette parenthèse est nécessaire pour apprivoiser cette nouvelle vie!!!

    J'aime

  3. isa dit :

    merci Justine, ce billet d'humeur m'a bien fait sourire…….toutes les nouvelles maman se retrouvent ds ton article……courage…….bisous

    J'aime

  4. Joupette Life is Skirt dit :

    Whaouh, tu m'épates !
    Pour ma part, je suis bien contente d'avoir ma mère et ma sœur qui viennent régulièrement passer 2 ou 3 heures à la maison pour me filer un coup de main, ne serait-ce que pour garder le monstre le temps que j'aille me doucher… Car oui, j'ai un bébé qui refuse de dormir en journée (et qui a aussi du mal la nuit !)
    Merci pour ton message 😉

    J'aime

  5. Joupette Life is Skirt dit :

    Tu m'étonnes ! Je t'admire Delphine, je ne sais pas comment tu fais… Rien que la grossesse je me voyais mal la vivre avec un petit bout dans les pattes, alors les premiers jours avec un nourrisson en plus, je n'imagine même pas !!!

    J'aime

  6. peasandbutterflies dit :

    Voilà qui est rassurant!
    Pour l’instant, j’arrive à gérer car papa est encore en congé paternité, mais dès mardi, ce beau petit rêve prend fin. Fini le gentil papa qui prend le relais pour changer la ptite quand je me rhabille après l’avoir allaité. Fini le gentil papa qui m’aide en passant l’aspi, étend le linge, vide le lave-vaisselle et lance les lessives.
    Et c’est sans complexe que je le dis haut et fort: J’AI PEUR!!!! Peur de ne pas savoir gérer, peur de m’oublier totalement, de me transformer en machine aigrie et agressive.

    J'aime

Exprimez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s