J’ai testé pour vous la fleurcup (et j’ai aimé ça)

Prise dans mon élan de cet été, j’ai décidé de remplacer le maximum de produits jetables au sein de ma maison et c’est ainsi que j’ai commandé quelques articles sur le site Les Tendances d’Emma début septembre.

fleurcup-1

Parmi les lingettes bébé et les carrés démaquillants lavables, se trouvaient donc des protège-slips en tissu ainsi qu’une coupe menstruelle, la fameuse Fleurcup. Si vous ne connaissez pas encore ce type d’articles, il s’agit tout simplement d’une coupelle lavable et réutilisable permettant de remplacer les tampons. Et celle-ci est made in France, cocorico !

On la met en place et on peut la garder pendant 12 heures d’affilée avant de la vider et, éventuellement, de la replacer. Elle est proposée en deux tailles (jeune fille et femme ayant déjà accouché) et c’est donc bien sûr la plus grande taille que j’ai commandée (car non, mon bébé n’est pas né dans un chou…). Cela faisait pourtant des années que je faisais de la résistance et que je ne comprenais pas comment mes copines faisaient pour trouver ça tellement chouette.

Personnellement, je déteste la vue du sang. Et celui-là encore plus qu’un autre. Moins je suis en contact avec, mieux je me porte. Mais il faut avouer que j’utilise beaucoup de tampons au cours d’un cycle et d’autant plus depuis que je suis passée au stérilet en cuivre comme moyen de contraception (à ce sujet, aucun souci pour associer cup et stérilet). Alors cette fois, j’ai eu envie de sauter le pas ! Et c’est ainsi que je me suis lancée mercredi dernier…

fleurcup-4

Le premier jour, au réveil, quelques traces de spotting après une nuit de douleurs au bide. Je sais que c’est le top départ : je file à la cuisine remplir une casserole d’eau et hop, quelques minutes plus tard, ma coupelle est stérilisée et prête à l’emploi. Je n’ai pas vraiment pris le temps de me renseigner sur la façon de plier la chose (si vous avez des techniques d’origami, vous partez déjà avec un avantage), alors je télécharge la notice et décide de faire au plus simple : la plier en deux avant de l’introduire dans le vagin. Je tente une première fois mais j’avoue que je suis un peu stressée et que je n’y arrive pas. Alors je recommence et voilà, la Fleurcup est en place : elle est comme aspirée dans le vagin et je ne la sens plus du tout. Je suis super contente, je me dis que c’était vraiment trop easy et que je suis tranquille pour 12 heures. Je mets quand même un protège-slip car « on ne sait jamais ».

La journée se passe sans encombre, si ce n’est quelques douleurs liées aux règles, puis vient le moment fatidique : le cours de gym. J’envoie un texto à une amie qui connaît bien le sujet et qui me confirme ce que je craignais : ce serait plus « secure » de vider la coupe avant le cours de gym, afin d’éviter une possible fuite. Sauf que je suis au bureau et que je ne sais même pas comment je vais réussir à retirer ce truc alors je fais la politique de l’autruche et je décide de ne toucher à rien tant que je ne serai pas rentrée chez moi. Le cours de gym se passe sans embûche mais une fois rentrée à la maison, je file sous la douche afin de retirer l’engin de torture en place depuis 12 heures exactement.

Je tiens fermement l’embout et tire délicatement sur la coupe jusqu’à la retirer complètement… et constate qu’elle était loin d’être pleine ! A peine remplie au tiers, je me dit que j’étais larrrrrrrge et surtout, que j’ai bien fait d’attendre. Je prends ma douche puis nettoie ma coupe avec du gel intime (what else ?) avant de la laisser sécher à l’air libre. Et je mets une protection pour la nuit. Courageuse, mais pas téméraire hein. Le lendemain, je suis presque pressée de recommencer !

fleurcup-3

Le deuxième jour, je suis un peu tendue mais je me dis que si j’ai réussi une première fois, je devrais normalement réussir une seconde fois. Et je me lance, sans tenir compte des recommandations d’une amie qui utilise une coupe menstruelle depuis plusieurs années : « n’oublie pas de vérifier le bon déploiement de ta cup en faisant le tour avec la pulpe du doigt ». Sauf que je n’ai pas la chance du débutant et que mon protège-slip est maculé de sang en fin de matinée.

Me voilà donc obligée d’aller m’enfermer dans les toilettes du bureau pour voir ce qu’il se passe (heureusement nous avons nos propres toilettes, ce qui me permet d’être tranquille et de ne pas tomber sur un patient en sortant de là…). Effectivement, je réalise que la coupe n’était pas bien mise et je suis obligée de la repositionner correctement en y allant avec les doigts. Le reste de la journée se passe sans souci mais quand je l’enlève le soir venu, je réalise que cette fois, la coupe est pleine ! 😉

Le troisième jour, je suis beaucoup plus appliquée que la veille et cette fois, je décide de faire la bonne élève et je vérifie que ma coupe est bien en place avant de vaquer à mes activités. J’ai une journée un peu compliquée (un bébé malade, une expédition déstockage pour rendre service à des collègues, un covoiturage haut en couleurs) et finalement, ce n’est que le soir, en me posant dans le canapé, que je réalise que j’ai ma cup à vider. Je l’avais complètement oubliée !!! Zéro fuite, mon protège slip est immaculé. La coupe se retire sans problème, c’est parfait !

Le quatrième jour, je suis tellement en confiance que je décide de tester une nouvelle sorte de « pliage » pour introduire la cup. Et ça marche encore mieux, je suis ravie. J’ai l’impression d’avoir découvert l’Amérique. Je réalise que mes règles sont bientôt finies et que je n’ai utilisé que 4 serviettes hygiéniques, uniquement la nuit : zéro tampon, zéro protège-slips jetable. Je suis fière de moi et je me dis que j’ai été bien bête de ne pas essayer plus tôt. Mais bon, je pense surtout que je n’étais pas prête et que ça n’aurait sas doute servi à rien du tout.

Parce que voilà le secret, comme pour beaucoup de choses : il faut être motivée, avoir un peu de chance et surtout être bien entourée ! Au prochain cycle, c’est promis, je garde ma cup jour ET nuit. 🙂

Sur ce, je vous laisse avec une jolie chanson de François Corbier (mais si, vous savez, c’est celui du Club Dorothée…)

Publicités

Une réflexion sur “J’ai testé pour vous la fleurcup (et j’ai aimé ça)

Exprimez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s