Mon empreinte écologique : ce qui a changé

Alors alors, que s’est-il passé depuis mon article de l’été dernier ? Qu’est-ce qui a changé ? Qu’est-ce qui n’a pas bougé ou qui aurait même… empiré ?

La cuisine et les provisions

  • Acheter une nouvelle machine à pain : c’est fait (mais pas en braderie finalement) et il s’avère que c’est le même modèle que mon ancienne ! C’est une bonne façon de limiter nos achats de pain en boulangerie ou en grande surface. Et quand je vais à la boulangerie, je refuse le papier qu’ils mettent systématiquement autour de la baguette !

La brioche tiède tartinée de confiture de mûres maison 🍞 🍇

A post shared by Justine (@lifeisskirt) on

La brioche à la praline rose est prête pour demain matin 💕 #teamgrasdubide

A post shared by Justine (@lifeisskirt) on

  • Privilégier les formats familiaux aux formats individuels : c’est ce que je fais systématiquement pour la compote que j’achète en bocaux en verre, par exemple. Je n’achète plus aucune petite bouteille d’eau au supermarché ; les seules fois où ça arrive c’est quand je mange sur le pouce ou au fast-food en fait… ce qui arrive de moins en moins souvent.
  • Investir dans une machine à soda : on en a acheté une il y a quelques mois et c’est la révolution à la maison. Le nombre de bouteilles plastiques en moins dans nos déchets nous a permis de diminuer le volume de nos poubelles. Mon mec boit énormément d’eau gazeuse et je pense qu’elle est largement rentabilisée, sachant qu’on l’a achetée en promo dans un magasin d’usine. On a depuis investi dans un lot de 3 bouteilles supplémentaires et on est également en train de tester le sirop de cola pour aromatiser ses boissons, ce qui nous permettrait de ne plus acheter de bouteilles de Pepsi ou de Coca-Cola.
  • Faire d’avantage de desserts maison : je continue de faire régulièrement du riz au lait, et je fais également des crèmes desserts à la vanille ou au chocolat. Je pense toujours investir dans une yaourtière mais je n’ai pas encore franchi le pas.

Mes petits pots de crème vanille sont prêts ! 😋

A post shared by Justine (@lifeisskirt) on

  • Cuisiner plus de repas à partir de produits frais non transformés : vive le Cookéo qui me permet de faire de bons petits plats, même si on continue d’acheter des poêlées de pâtes et des nuggets chez Picard.

Le pot-au-feu du samedi soir. Bah quoi ? 😶😅 #cookingtime #homemade #cookeo #moulinex #potaufeu #mioum

A post shared by Justine (@lifeisskirt) on

  • Acheter les aliments secs en vrac : j’ai investi dans des petits filets en tissu gaze (que je n’ai utilisés qu’une seule fois) ainsi que dans des bocaux en verre mais pour l’instant je me contente de transvaser mes paquets dedans. C’est naze, non ?
  • Revendre notre robot de cuisine multifonctions : il faut que je le fasse mais je dois d’abord investir dans un robot plus simple et de meilleure qualité. Cela me permettra en plus de gagner de la place pour pouvoir stocker une yaourtière ! 😉
  • Utiliser d’avantage notre blender : je crois bien que je n’y ai pas touché une seule fois depuis l’été dernier…
  • Faire du tri dans mon armoire à pâtisserie : je ne fais pratiquement plus que des gros gâteaux, je n’achète plus de moules à gâteaux en papier et j’ai donné certains de mes moules en silicone à une personne que je connais et qui les utilise pour y couler des petits savons d’invité.
  • Ne plus acheter de fruits et légumes en barquettes : il m’arrive encore d’en acheter mais la plupart du temps, je prends un sac ou un panier et je demande au primeur de mettre mes fruits directement dedans après les avoir pesés.
  • Cesser d’acheter de l’essuie-tout : je crois que je n’en ai pas racheté une seule fois depuis 6 mois. Il me reste d’ailleurs un rouleau entamé que j’ai ressorti la semaine dernière pour le terminer. J’ai acheté des lavettes éponge super absorbantes pour remplacer l’essuie-tout et je trouve ça tellement plus efficace pour nettoyer la table et le plan de travail ou pour absorber les liquides renversés, par exemple !

Ce qui a également changé :

  • J’ai réorganisé tous les tiroirs de la cuisine et les étagères du garde-manger afin d’avoir sous la main (et sous les yeux) les ingrédients dont on se sert le plus souvent. Je sais désormais ce que j’ai dans mes placards et n’achète plus des aliments en double ou en triple exemplaire. Du coup, on consomme ce qu’on a et on ne laisse plus dépasser les dates de péremption.
  • Je n’achète plus de sachets glaçons en plastique, je n’utilise plus que les traditionnels bacs à glaçons en plastique et c’est très bien comme ça. Dans la même veine, je ne mets plus de papier aluminium ou de papier cellophane sur mes plats avant de les réfrigérer : soit je transvase les restes dans un plat en pyrex avec couvercle, soit je les couvre d’une simple assiette.
  • Sur les conseils de ma maman (et après avoir mené ma petite enquête sur le net), j’achète du lait en brique et non plus en bouteille plastique. Et j’achète le jus de fruits en bouteille en verre quand c’est possible.

La salle de bains, les produits de toilette et le bien-être

  • Refuser les échantillons dans les parfumeries : je le fais systématiquement pour les échantillons de parfum emballés dans un petit sachet, je demande à la place un échantillon de crème pour le corps qu’on me met dans un petit pot. Je garde les petits pots et la prochaine étape est de les emmener avec moi lors de ma prochaine visite.
  • Ne plus acheter de recharge de savon liquide : je n’en ai pas acheté mais en fait on utilise le gel douche à la place et nos savons sont toujours intacts !
  • Ne plus acheter de gommage pour le corps : je n’en ai pas acheté un seul (mais il m’en reste encore à terminer) et je le remplace régulièrement par ma brosse corporelle.
  • Réessayer les pastilles de dentifrice solide : je suis allée chez Lush pour réessayer celles que j’avais testées il y a quelques années, sauf qu’elles sont désormais vendues dans un étui en plastique ! Mais j’ai trouvé une alternative avec ce dentifrice solide Lamazuna.
  • Limiter l’achat de petits formats : je suis en train de terminer un par un mes tubes de crèmes pour les mains et je n’en ai pas racheté un seul pour le moment (et pourtant, c’est pas l’envie qui me manque…)
  • Passer aux cotons-tiges écologiques : j’aimerais bien mais je n’en ai jamais vus autour de moi.
  • Tester la coupe menstruelle : sans doute l’une de mes plus grandes victoires de canard ! Je l’ai essayée et adoptée (et je vous en ai d’ailleurs parlé ici il y a quelques mois). Impossible de m’en passer désormais, et je n’achète plus du tout de tampons ou de serviettes périodiques. Je suis passée au duo gagnant coupe menstruelle + protège-slips lavables et je ne reviendrai plus en arrière !

Bon ben, quand faut y aller… #fleurcup #zerodechet #jyvaismaisjaipeur #coupemenstruelle #cup #regles

A post shared by Justine (@lifeisskirt) on

  • Me passer de lentilles de contact : je suis revenue à mes bonnes vieilles lunettes et je ne porte mes lentilles qu’à des rares occasions (sports, piscine, etc.)

Ce qui a également changé :

  • J’ai remplacé les carrés bébé en coton par des carrés lavables (j’ai choisi ceux en molleton de coton bio) et je réutilise mes carrés démaquillants lavables pour me démaquiller les yeux et le visage. J’en ai d’ailleurs recommandé un lot en coton bio biface afin d’en avoir suffisamment pour tenir 8-10 jours avant de devoir les laver.
  • J’ai remplacé ma brosse à dents en plastique par une brosse à dents en bambou recyclable, biodégradable et compostable de chez My Boo Company.

 

La chambre et la garde-robe

  • Respecter scrupuleusement le principe du « un qui entre, un qui sort » : heu, joker ! 😉 En vrai, je continue d’acheter pas mal de fringues mais je continue également d’en donner beaucoup au secours populaire ou à Emmaüs (mais je reconnais que j’ai beaucoup trop de vêtements).
  • Arrêter de succomber aux goodies vendus dans les magazines : je fais très attention et je ne vais plus dans les tabac-presse pour limiter les tentations…
  • Penser aux enseignes de vêtements qui ont des pratiques écologiques et/ou équitables : je ne me suis même pas renseignée… 😦

Le ménage et l’entretien

  • Adopter le savon de Marseille liquide en cuisine : les 3 flacons de liquide vaisselle sont enfin terminés (ouf !) et j’ai trouvé une autre alternative, pas forcément celle que j’aurais aimé mais on a acheté un flacon de liquide vaisselle écologique rechargeable à la Biocoop. Quand il sera terminé, on y retourne pour le remplir.
  • Acheter ma lessive à la Biocoop : j’ai voulu laver les vêtements de mon petit garçon avec les nôtres et au même moment, il a fait une réaction allergique de type eczéma. Du coup, j’ai préféré différer l’utilisation d’un seul type de lessive pour toute la famille.
  • Utiliser la chaleur du sèche-linge d’une charge sur l’autre : je le fais le plus possible, en enchaînant les machines l’une après l’autre, souvent le week-end.
  • Utiliser des serviettes de table en tissu : à la place on utilise des torchons ou des petits carrés de tissu.
  • Ajouter des plantes dans notre maison : la verdure ce n’est définitivement pas ma passion et j’avoue que j’avais même totalement oublié cette idée jusqu’alors !
  • Utiliser (uniquement) des piles rechargeables : j’ai racheté des piles rechargeables afin de remplacer les piles jetables. Il faut juste que je pense à les recharger maintenant !

Le bureau et le courrier

  • Me créer une nouvelle adresse mail perso : ça me semble tellement chronophage que je n’ai même pas essayé !
  • Faire le tri dans la masse de stylos, crayons, feutres, marqueurs que je possède : j’ai réutilisé un cadeau réalisé par mon petit garçon chez sa nourrice pour en faire un pot à crayons où je stocke tous ceux qui fonctionnent encore pour les avoir sous la main.
  • Ne plus acheter de carnets : je n’achète plus de carnets (mais on m’en offre parfois…) et j’ai récupéré toutes les feuilles inutilisées de la maison pour les mettre dans un tiroir dans lequel on va piocher quand Augustin a envie de dessiner.
  • Acheter des cartouches d’encre : je n’ai pas encore terminé celles que j’ai retrouvées à gauche et à droite.
  • Refuser les tickets au distributeur : je sélectionne systématiquement « retrait sans ticket » quand je vais au DAB, j’ai réinstallé l’application Bankin’ pour faire mes comptes perso et je suis passée à la dématérialisation pour les courriers bancaires (relevés mensuels), mais aussi pour les décomptes de mutuelles que je consulte désormais directement sur internet, ce qui facilite grandement la vie.
  • Transférer les photos sur un disque dur externe : ça m’a pris énormément de temps mais j’ai réussi à le faire pour tous mes CD/DVD. Et depuis quelques semaines, j’ai décidé de les stocker en ligne, afin d’être sûre de ne pas les perdre.
  • Emprunter des livres à la bibliothèque (les BD notamment) et penser à leur faire don de mes anciens livres professionnels qui prennent la poussière sur mes étagères.

Et sinon aujourd'hui on est allé renouveler notre carte de lecteur à la bibliothèque ! 📚 #zerowastehome

A post shared by Justine (@lifeisskirt) on

Bref, je suis passée à la bibliothèque ce matin 📚

A post shared by Justine (@lifeisskirt) on

  • Vendre mes livres de loisirs créatifs : non seulement j’ai vendu ces livres, mais des tas d’autres aussi ! En tout, j’ai revendu une quarantaine de mes livres sur Momox pour un montant global de 180€. Grâce à leur application mobile, c’est hyper facile : il suffit de scanner le code-barres pour voir apparaître instantanément le prix de rachat. Si le prix nous convient, on valide et à la fin, on imprime le récap des livres vendus qu’on glisse dans un carton et on colle une étiquette de transport dessus avant de déposer le colis à la Poste ou en relais colis.
  • Investir dans une liseuse : j’achète désormais mes livres (romans, essais, etc.) sur Kindle puisque mon mec m’en a offert une ! Je ne suis donc plus obligée de lire des livres numériques sur mon iPad (ce qui n’est pas la meilleure solution par rapport à la lumière bleue émise par l’écran et qui s’avère assez nocive pour le cerveau le soir, mais bon…). Je continue à acheter les BD en format papier, mais je privilégie souvent l’occasion quand c’est possible.
  • Passer définitivement à la musique dématérialisée. : c’est fait et même si ça m’a fait mal au début, je crois que cette fois je m’y étais bien préparée. J’en suis même à me demander ce que je vais bien pouvoir faire de toute ma collection de CD !!!
  • Envisager d’acheter un téléphone reconditionné : je n’ai pas encore eu l’occasion de me poser la question puisque mon téléphone n’a qu’un an environ.
  • Ne plus acheter d’agrafe : je termine les agrafes dont je dispose déjà et j’utilise de plus en plus mon agrafeuse écologique.
  • Acheter un broyeur de papier pour le boulot : c’est fait et j’utilise désormais le papier broyé pour caler mes objets quand j’envoie des colis.
  • Ne plus imprimer systématiquement : au boulot, je n’imprime plus mes bordereaux de paiements (je les enregistre en format PDF) et pratiquement plus de compte-rendu : je les envoie systématiquement aux parents qui ont accès à internet, et également au médecin prescripteur quand j’ai son adresse mail. J’ai numérisé et archivé tous mes anciens dossiers et les ai sauvegardé sur clé USB. Je demande aux parents de ramener un porte-vues pour leur enfant, et non plus un cahier : ainsi je peux imprimer les deux faces de chaque feuille, je n’ai plus besoin de colle et en plus, la pochette peut être réutilisée une fois qu’elle est pleine en la vidant de son contenu !
  • Cesser l’archivage papier : je suis passée au dossier informatisé, je ne note plus rien sur papier et je scanne les courriers avant de les rendre aux patients au lieu de les photocopier.
  • Réutiliser les enveloppes : j’écris mes listes de courses et de notes sur les enveloppes des courriers que l’on reçoit mais je renvoie systématiquement tous les courriers non désirés (publicités, offres commerciales) en barrant mon adresse et en inscrivant en grand : REFUSE – RETOUR A L’EXPEDITEUR. Je demande aux sociétés dont je suis cliente de ne plus m’envoyer de catalogues papier et je privilégie systématiquement les communications par mail.

Les enfants et l’école

  • Utiliser une gourde : j’en ai acheté une et désormais j’essaye le plus possible de préparer des goûters simples pour mon bébé. De la compote dans un petit pot, une tranche de gâteau maison dans sa boîte à goûter et une gourde remplie d’eau et voilà !

Ce qui a également changé :

  • Je paye le salaire de notre assistante maternelle par virement bancaire et non plus par chèque ! Et elle me transmet son décompte d’heures par mail au lieu de l’imprimer.
  • On achète des jeux de seconde main : ils sont toujours en état de marche et ça permet de donner une deuxième vie à ces jouets qui n’ont souvent que peu servi !

Voilà un petit garçon heureux avec son nouveau vroum-vroum 🚗💨 #augustinmonpetitlapin

A post shared by Justine (@lifeisskirt) on

Les fêtes et les cadeaux

  • Emballer les cadeaux avec du papier journal : bon alors pour Noël c’était raté mais depuis on a eu plein d’autres occasions d’offrir des cadeaux et on a utilisé du papier journal !
  • Offrir des cadeaux « consommables » : pour leurs anniversaires respectifs, j’ai offert un atelier de cosmétique végétale à l’une de mes amies et un billet de spectacle à son fils.
  • Ne plus acheter de sapin : encore raté. Un Noël sans sapin c’est compliqué… Alors on a acheté un sapin en plastique qu’on a délicatement rangé dans sa boîte une fois la période des fêtes terminée. Et on le ressortira l’année prochaine et aussi celles d’après !
  • Recycler mes anciennes cartes de vœux : c’est fait ! J’ai récupéré toutes les enveloppes et réutilisé ce que je pouvais.
  • Fabriquer mes enveloppes : je ne le fais pas, notamment par manque de temps.
  • Envoyer mes vœux par courriel : cette année, je me suis contentée d’envoyer une dizaine de cartes papier. Et pour le reste, j’ai envoyé des SMS.

Les sorties

  • Acheter mes billets de spectacles sur mon mobile : je n’ai pas fait énormément de choses ces derniers mois alors je n’ai pas eu l’occasion de le faire.
  • Privilégier les restaurants ou l’on peut commander des portions individuelles : quel que soit le restaurant où je vais, j’essaie de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre afin de terminer ce que j’ai commandé. Et j’attends la fin du repas pour savoir si je prends un dessert ou pas.
  • Préférer un cornet à un petit pot de glace : ce sera pour cet été parce que là… comment dire ? 😉
  • Ne pas utiliser/emporter les objets gratuits : je n’utilise plus aucun des goodies fournis dans les hôtels et j’apporte mon gel douche et mon shampoing.
  • Me renseigner sur l’existence de solutions écologiques : je ne l’ai pas fait lorsque je suis allée à Lille le mois dernier mais j’ai constaté que les hôtels se tournaient de plus en plus vers ce genre de pratiques (cf. le flacon de gel douche rechargeable suspendu dans la cabine de douche).

Mon bilan des 6 premiers mois

Pour commencer, je suis étonnée de voir à quel point certaines choses ont bougé depuis l’été dernier. Je suis donc la preuve vivante qu’on peut rapidement modifier son comportement et réellement changer ses habitudes mais à une condition : ne pas se forcer. Il faut avoir envie de changer les choses et y aller à son rythme, tout en acceptant ses échecs. Je ne suis pas béa Johnson (et ne le serai jamais) et je ne vise pas la perfection : je reste humaine, avec mes défauts et mes qualités.

La grande différence, je crois, c’est la prise de conscience. Avant, je ne prêtais aucune attention aux déchets et à mon mode de vie. Maintenant, quand je commande un japonais à emporter et que je réalise la montagne de déchets à la fin du repas (boites, sachets, papier autour des baguettes, flacons de sauce, etc.), ça m’enlève une partie du plaisir. Je me dis que j’aurais mieux fait d’aller manger sur place et, en même temps, ce n’est pas toujours possible avec un enfant en bas âge. Alors voilà, je fais des exceptions et j’essaie d’être indulgente envers moi.

Mais je suis loin d’être arrivée où je le souhaitais et il y a encore pas mal de choses à changer dans mon quotidien (mes points faibles étant quand même le make-up et la garde-robe… on ne se refait pas !).

Voici donc en vrac mes idées, je vous les écris là et vous donne rendez-vous dans 6 mois pour voir où j’en suis ! 😉

  • Louer/acheter un composteur pour y mettre tous les déchets organiques
  • Réutiliser ma boîte à œufs quand je vais au supermarché
  • Faire mes propres confitures et mes yaourts maison
  • Investir dans une cafetière avec broyeur de grains de café
  • Emmener mes récipients au restaurant (et mon saladier à la friterie !)
  • Acheter mes céréales et légumineuses en vrac
  • Réduire ma quantité de cosmétiques

Belle fin de journée et bon week-end 🙂

Publicités

11 réflexions sur “Mon empreinte écologique : ce qui a changé

  1. Léna dit :

    Hey, mais c’est ouf’ tous les postes sur lesquels tu as essayé de faire évoluer les choses !!
    Perso, je m’étais attaquée à la salle de bain, et j’ai eu un mal de chien à faire entrer de nouveaux produits (et en sortir d’autres du coup)… mais bref, ça viendra peut-être ?
    Sinon, je ne peux que te féliciter pour ton choix au sujet de la cup, étant moi-même fan inconditionnelle 😉
    Par contre, tu portes systématiquement des serviettes en plus ? Tu ne te sens pas sûre sans rien mettre ?
    Enfin bref, je me demandais quoi 😉
    A l’occase, si tu as 2mn pour me répondre …
    ++ et bon courage pour la suite du changement 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Joupette dit :

      Merci pour ton commentaire et tes encouragements ! Effectivement, je n’aime pas faire les choses à moitié… 😉
      Quant aux serviettes, c’est rigolo que tu en parles car aujourd’hui pour la première fois, j’ai porté ma cup seule (sans protège-slip). Je crois qu’il me fallait un peu de temps pour me lancer, moi qui ai toujours porté un protège-slip avec mes tampons.
      Bon courage à toi aussi et à bientôt pour échanger de nouveau 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. laurence dit :

    ça fait plaisir à lire, c’est des petits gestes mais qui se multiplient. Ce qui est marrant c’est que chez nous ça semble tellement naturel que l’on oublie de préciser pour nos emballages en magasins. On a toujours un sac en tissu avec nous. Pour les emballages cadeaux on a opté pour les pliages japonais en tissu. Dans la salle de bain j’ai fait une liste des recyclables, des fermenticibles et le reste. Sinon on privilégie le seconde main pour nos meubles. Continue comme ça

    Aimé par 1 personne

    • Joupette dit :

      J’essaye également d’avoir toujours un totebag dans mon sac à mains et si j’en n’ai pas, je prends mes achats à la main !
      J’ai déjà entendu parler du furoshiki mais j’avoue ne pas être très douée en nouage/pliage… C’est d’ailleurs l’une des raison qui fait que j’ai investi dans un porte-bébé et non une écharpe de portage, mais ça n’a rien à voir 😉
      Merci pour tes encouragement 🙂

      J'aime

  3. Alinette dit :

    Ah mais ce momox m a l air génial ! Hâte de tester! Ici un peu comme toi, progressivement, par petite touche et sans se forcer, et finalement cà fait plein de petits changements qui deviennent des habitudes.
    J utilise presque toutes les semaines tes sachets 👌et tous les jours pour y mettre mes couverts pour le lunch.
    Et comme toi je m épouvante des que je mange à l extérieur (train, fast-food, …) c est pas souvent mais ça me donne le vertige tous ces déchets !
    Prochaine étapes: dentifrice, lessive et produit vaisselle. Je note ton bon plan pour le dentifrice solide (en plus c est beaucoup plus beau que le plastoc ! )

    Aimé par 1 personne

  4. sofy from sxb dit :

    bravo pour cet article très complet et pour toutes tes initiatives. de mon côté j’essaie d’utiliser moins de papier (je réutilise les pages imprimées d’un côté pour prendre des notes de l’autre côté), je prends les transports en commun plus souvent (et ça c’est pas du tout dans ma nature !), j’achète de plus en plus bio (et local si possible). je pense que chaque petit geste est important car il s’ajoute à bien d’autres petits gestes. ensemble, j’en suis convaincue, on peut améliorer les choses. mais c’est pas gagné et c’est un projet à long terme.

    Aimé par 1 personne

    • Joupette dit :

      Et bravo à toi pour tous ces gestes !
      Oui c’est loin d’être gagné mais chaque geste compte et j’ai l’impression que les mentalités évoluent alors que ce n’était pas le cas il y a quelques années (alors qu’il y avait pourtant des slogans qui prônaient « vite, réduisons nos déchets, ça déborde »).

      J'aime

Exprimez-vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s